réhabilitation 2015 - lp15

Aller au contenu
Menu

réhabilitation 2015

libres débats > Libres débats archives
Introduction au libre débat du mercredi 4 novembre 2015:

Il faut réhabiliter les fusillés pour l'exemple
de la guerre 1914/1918

« L'humanité est maudite si, pour preuve de courage, elle est
condamnée à tuer éternellement »
C'est ainsi que s 'exprimait Jean JAURÈS lors de son discours à la jeunesse, àALBI, le 30 juillet 1903. Jean JAURES, est assassiné le 31 juillet 1914 par Raoul VILLAIN, déséquilibré et très pieux qui se glorifiera de son attachement au christianisme et de son amitié avec Marc SANGNIER, le responsable du « SILLON », la grande boucherie impérialiste va pouvoir alors se jouer.
Le discours dominant « cristallisé dès le début de la guerre dans les différents pays belligérants est destiné à persuader de la légitimité et de la nécessité pour les hommes de défendre leur nation.

Projection d'extraits du film "La dernière aube" qui traite des fudillés pour l'exemple dans l'armée anglaise en 1914/1918
La Grande-Bretagne présente un cas particulier : en l'absence de conscription, on doit faire appel au volontariat pour former une armée (...) ce qui conduira 1,5 millions d'hommes au front.(...) Il faut souligner que la conscription va être instaurée en 1916 parce que les volontaires deviennent introuvables, tandis que la réalité de la guerre est mieux appréhendée, connue et crainte.
La guerre pour laquelle on s'engage massivement en 1914 n'est pas la guerre réelle mais une guerre imaginée... sans commune mesure avec les conditions de vie et de mort dans les tranchées.Il faut rappeler que l'engagement dans le conflit des volontaires est obtenu à travers une culpabilisation des hommes dont les affiches sont un vecteur important. »
« La bataille de la Somme » en 1916 fut l'une des plus sanglantes : elle fut conçue dès 1915 par JOFFRE.
Elle oppose les Britanniques et les Français aux Allemands, c'est la première offensive conjointe franco-française mise en oeuvre par les chefs militaires FOCH et HAIG. (Ce dernier dirige plusieurs campagnes britanniques, dont la bataille de la Somme en 1916, lors de laquelle ses troupes perdent 400 000 hommes pour finalement ne gagner que douze kilomètres en cinq mois. Il perd du crédit, en étant un des grands responsables de ce 1er juillet 1916 que les médias appelèrent le "jour le plus sanglant pour l'armée britannique". )
Rappelons que 306 soldats britanniques (dont le plus jeune exécuté durant la guerre avait 17 ans) ont été passés par les armes après des simulacres de jugement. On relève officiellement 306 cas dont 26 Irlandais, 25 Canadiens et 5 Néo-Zélandais.
Il furent « SHOT AT DAWN » « Fusillés à l'aube » c'est ce que nous montre l'extrait du film de Colin THOMAS « Dernière aube » que nous avons vu. par exemple dans l'armée britannique, la peine de mort peut toucher ceux qui s'endorment à leur poste ( 2 exécutions) L'Europe et le monde s'assassinent mutuellement, le militarisme tue des millions d'hommes et parmi eux ce sont 639 soldats français qui furent fusillés pour l'exemple durant la guerre de 1914-1918.
Pacifiste, la Libre Pensée refuse la guerre et le militarisme qui n'apportent aux peuples que destruction, deuil et misère.
Dans la continuité de Ferdinand BUISSON alors Président de la Ligue des droits de l'homme et ancien Président de la Libre Pensée, qui va impulser dès 1915, le combat pour la réhabilitation des fusillés pour l'exemple, la Libre Pensée se bat pour que la République prononce la réhabilitation collective pleine et entière de ces soldats fusillés par des balles françaises.
En Grande Bretagne Le « pardon » a été accordé aux fusillés pour l'exemple par un vote législatif en 2006.
La Nouvelle-Zélande ( en 2000) et le Canada (en 2001)ont pris en compte les fusillés pour l'exemple dans le cadre d'une « grâce ».
En France, il ne s'agit pas évidemment de nous engager dans une démarche anti-républicaine de « pardon », mais de faire en sorte que les mots « Liberté, Égalité, Fraternité » prennent sens et que la République réhabilite collectivement les fusillés.
Nous sommes, dans cette démarche, loin des voeux pieux et des discours de circonstances tels que ceux de Lionel JOSPIN qui déclarait, en 1998, qu'il fallait réintégrer les fusillés pour l'exemple dans la mémoire collective ou de Nicolas SARKOZY, en 2008 qui reconnaissait que ces soldats n'étaient pas des lâches.
Il en est de même pour François HOLLANDE,qui renie son engagement de Président du Conseil Général de CORREZE et qui, en 2013, souhaite qu'il y ait un espace pour les fusillés, s'inscrivant dans les pas de son prédécesseur puisque les seuls mots qui comptent ne sont toujours pas prononcés : Réhabilitation collective
Et c'est ainsi que le 6 novembre 2014 le Secrétaire d'État aux Anciens combattants Kader ARIF, inaugure les nouvelles salles du Musée des Invalides dédiées aux fusillés pour l'exemple.
Les fusillés sont mis « au placard de l'Histoire ».
Le communiqué de presse de la Fédération de la Libre Pensée est explicite : « Ils ont fusillé 639 soldats pour l'exemple. Et maintenant, au Musée des Invalides, ils les ont enterrés sous une chape de plomb d'une réécriture falsifiée de l'Histoire. Mais les spectres continueront à hanter la République »
Justice n'est donc toujours pas rendue pour les victimes des pelotons d'exécutions.
Nous n'aurons de cesse de défendre le principe de cette réhabilitation avec le soutien de L'Association républicaine des Anciens Combattants, l'Union Pacifiste de France, des sections de la Ligue des Droits de l'Homme et des organisations syndicales .
C'est ainsi qu'en 2014, il y eut à travers la France 130 rassemblements, plus de 9000 citoyens réunis pour soutenir la réhabilitation collective. 31 Conseils généraux , 4 Conseils Régionaux , 2000 Conseils municipaux d'ores et déjà soutiennent notre démarche.
Libres Penseurs, nous poursuivons notre oeuvre de transmission et d'éducation populaire
• En portant à la connaissance de tous les citoyens, la responsabilité des hommes politiques et des militaires et mettrons en lumière la résistance et l'opposition des soldats .
C'est ainsi que, dans le Cantal, faisant suite aux trois courriers adressés aux Conseillers Généraux (3 Conseillers et un Conseil Municipal s'étaient prononcés en faveur de la réhabilitation) nous nous adressons aux Maires et aux Conseils municipaux par cette lettre :
_________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________
LA LIBRE PENSÉE
FÉDÉRATION DU CANTAL
Maison des Associations 8, Place de la Paix 15000 AURILLAC
e-mail : lpcantal@orange.fr
Aurillac, le
Objet : réhabilitation des Fusillés pour l'exemple de la guerre de 1914-1918
Madame, Monsieur le Maire,
Dans votre commune, comme dans toutes les communes de France, un monument aux morts rappelle la terrible « boucherie » que fut la guerre de 1914-1918. Preuve de la barbarie de cette guerre, les généraux français, pour terroriser la troupe et faire des exemples, firent passer 6 000 soldats devant les conseils de guerre,.2 500 furent condamnés à mort et plus de 650 d'entre eux furent fusillés « pour l'exemple ».
Cent ans après, les plus hautes autorités de l'État se refusent toujours à prononcer leur réhabilitation collective pleine et entière.
La Fédération Nationale de la Libre Pensée, soutenue par l'Association Républicaine des Anciens Combattants (ARAC), l'Union Pacifiste de France (UPF), des sections de la Ligue des Droits de l'Homme (LDH) et des organisations syndicales, exige cette réhabilitation.
Au plan national, ce sont aujourd'hui 31 Conseils généraux, 4 Conseils régionaux et de très nombreux Conseils municipaux qui se sont prononcés pour cette réhabilitation.
Il est temps de rendre justice à tous ces hommes qui, le plus souvent, furent en proie à une terreur abominable les conduisant à ne pas se faire massacrer pour rien.
Dans notre département, c'est un jeune homme de 22 ans, soldat depuis le début de la guerre ( il avait alors 18 ans) qui fut considéré comme déserteur et abattu sans sommations par un gendarme dans la vallée du Mars.)
D'autres furent fusillés car il avaient refusé d'obéir à des ordres absurdes ou étaient soupçonnés d'automutilation...
Dans le Cantal, trois Conseillers généraux et un Conseil municipal (Pierrefort) se sont d'ores et déjà ralliés à notre cause.
Par une délibération de votre Conseil municipal en faveur de la réhabilitation collective des fusillés pour l'exemple de la guerre 1914-1918, nous vous proposons de rejoindre ces élus de la République pour que justice soit enfin rendue à ces victimes de la guerre ainsi qu'à leurs familles.
Vous trouverez, ci-joint, un exemple de délibération et par ailleurs, si vous le souhaitez, nous sommes prêts à vous rencontrer pour tout renseignement complémentaire.
Nous vous prions de bien vouloir agréer, Madame, Monsieur le Maire, l'expression de nos sentiments républicains.
Pour la Fédération du CANTAL de la Libre Pensée,
Nicole FOURCADE,
Roger DENASCIMENTO
_________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________
Au niveau national, la Libre Pensée a organisé à travers la France, meetings et colloques :
    • Le colloque de Soissons ( décembre 2014 ): « Les généraux fusilleurs de la Grande Guerre ; Des soldats tombés sous les balles françaises ». Les actes de ce colloque viennent de paraître.
• Le prochain colloque aura lieu les 28 et 29 novembre 2015 à Saint- Nazaire : « Mutins , déserteurs, pacifistes, antimilitaristes de tous les pays et de toutes les guerres ; Unissez-vous ! »
• « L'Association la COURTINE 1917 », participe aussi de cette volonté de conserver la mémoire par l'étude de l'histoire des soldats du corps expéditionnaire russe envoyés combattre en France, soldats russes de la 1ère brigade mutinés durant l'été 17 au camp militaire de La Courtine et réprimés en septembre 1917 par canonnade.

Par ailleurs notons que les confédérations historiques du mouvement syndical,C.G.T. et Cgt-F.O., travaillent sur un vaste projet : recenser les syndicalistes et les travailleurs fusillés pour l'exemple .
En effet, par la militarisation, issue de « l'Union sacrée » qui a voté les crédits de guerre le 4 août 1914, l'État français affirme son autorité coercitive. L'armée française va alors fusiller des soldats afin d'établir un climat de terreur
au sein des troupes pour faire face à ces ouvriers, ces paysans mobilisés qui , au milieu de la boucherie, vont se rebeller contre les ordres de la hiérarchie militaire, fraterniser avec les soldats allemands.
La terreur est appliquée par les militaires avec l'aval du gouvernement. L'armée affirme sa toute puissance face à l'individu incorporé.

Dans le CANTAL, lors du rassemblement initié par la Fédération du Cantal de la Libre Pensée devant le statue des droits de l'homme à AURILLAC (6 novembre 2013), fut lue la déclaration commune des Unions départementales Cgt-FO et
CGT en faveur de la réhabilitation collective, pleine et entière des fusillés pour l'exemple de la guerre de 1914-1918.
Lors du Congrès de la Fédération Nationale de la Libre Pensée à NANCY, en juillet 2014, il fut décidé d'ériger un monument aux fusillés pour l'exemple sur la ligne de front de la guerre 14-18.
Une Association pour l'érection d'un monument aux 639 fusillés pour l'exemple a été créée et une souscription est ouverte. Plusieurs sculpteurs ont été contactés et ont présenté des projets parmi lesquels nous choisirons. C'est une oeuvre de mémoire et de justice.
« Nous n'attendons plus de la part de la République, malgré les nombreuses promesses des gouvernements successifs, qu'elle se prononce pour la réhabilitation publique et collective des fusillés pour l'exemple de la 1ère
Guerre Mondiale. La Libre Pensée prend donc l'initiative d' ériger un monument en hommage aux 650 Fusillés pour l’exemple, victimes de la guerre, sur la ligne de front. La République réhabilitera collectivement les Fusillés pour l’exemple ! Nous sommes aussi la République ! »
Soulignons aussi qu'un deuxième monument va être érigé à Neuville- Saint- Vaast (Pas-de Calais) : il rappellera les fraternisations entre les soldats français et allemands, durant la première guerre mondiale. Il répond à un souhait formulé par le Caporal BARTHAS qui, dans ses carnets de guerre, évoque l'érection d'un tel monument. Ces deux monuments sont symboliques de l'aspiration des peuples à vivre en Paix, de l'aspiration de l'homme à la liberté individuelle et à la liberté de
pensée.
• C'est pourquoi, d'une part, on ne peut que s'interroger sur le fait que, de nos jours, le Gouvernement français préfère vendre des rafales et des engins de destruction à des puissances « amies ». Prépare-t-on la Paix en développant une industrie de guerre ?
Rappelons ce que déclarait Louis LECOIN, militant pacifiste et libertaire qui fut à l'origine de la fondation de l'Union Pacifiste de France : « S'il m'était prouvé qu'en faisant la guerre, mon idéal avait des chances de prendre corps, je dirais quand même non à la guerre. Car on n'élabore pas une SOCIÉTÉ HUMAINE sur des monceaux de cadavres. »
• D'autre part, je souhaite rappeler ici la déclaration du Ministre de l'Intérieur, Bernard CAZENEUVE qui affirme et développe dans son discours de clôture des débats aux États généraux du christianisme organisé par « la Vie », que « les valeurs républicaines sont largement celles de l'évangile » C'est « l'Union sacrée » du sabre et du goupillon sur fond d'insécurité.
• Les plus hautes Autorités de l'État piétinent la liberté de conscience de ces fusillés pour l'exemple qui, par leur désobéissance, leurs actes de rébellion et de fraternisation ont osé dire NON.
• Les plus hautes Autorités de l'État ne respectent pas la loi de 1905 de séparation des églises et de l'État qui assure la liberté de conscience de tout citoyen. « La première des libertés démocratiques, c'est la liberté de conscience et si
l'on n'a pas cette liberté, il n'y a pas de liberté possible »
C'est pourquoi, la Fédération du Cantal de la Libre Pensée sera présente au rassemblement devant le monument pacifiste de Gentioux le 11 novembre 2015 à 11heures.

C'est pourquoi, la Fédération du CANTAL appelle à la manifestation laïque à PARIS POUR LA DEFENSE ET LA PROMOTION DE LA LOI DE 1905.
SAMEDI 5 DECEMBRE 2015 à 15 heures, PLACE DE LA RÉPUBLIQUE.
Car la laïcité c'est la neutralité de l'État vis-à-vis de toutes les confessions. Pour conclure, je reprendrai cet extrait de l'introduction de Jean-Sébastien PIERRE, Président de la Fédération Nationale de la libre Pensée, au livre qui vient de paraître : « POUR LA LAÏCITÉ EN EUROPE »
« La séparation des Églises et de l'État est un principe universel dont la forme est toujours nationale, mais internationale dans son contenu ;
Elle est l'aboutissement naturel de la démocratie, du droit des peuples à décider de leur avenir, et du combat pour la pleine émancipation humaine.
Son avènement viendra partout en temps voulu par la volonté conjointe des peuples et des organisations laïques qui oeuvrent à ce but libérateur »
Nicole FOURCADE
Retourner au contenu